Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

GALVEZ Claudia

 

Claudia Galvez, née en Colombie, diplômée de l’école Olivier de Serres (spécialisation en art céramique) travaille la terre depuis plusieurs années et enseigne la pratique de la céramique dans les ateliers de la ville de Paris.

Elle participe à différentes manifestations - expositions collectives et individuelles - depuis 1990.

Claudia Galvez travaille ses pièces avec des techniques différentes en mettant la matière en mouvement, recherchant l’harmonie entre la forme et son épiderme. Ses pièces sont façonnées à la main à partir de plaques ou de colombins. Elle réalise des pièces uniques en terre qui conjuguent le végétal et le minéral : sa recherche repose sur une combinaison entre formes et textures. Ses œuvres se veulent vivantes et organiques.

« J’ai trouvé dans la technique du raku* une parfaite adéquation entre le modelage de mes pièces et leur rendu final. J’applique sur mes pièces les engobes (terres colorées) ou bien l’émail qui va permettre de changer leur épiderme lors du passage de la flamme et de l’enfumage. Cette technique donne à mes pièces un résultat inattendu avec un contraste entre la forme, la couleur et ses craquelures. J’aime mettre la matière en mouvement et expérimenter sans cesse »

« Le raku porcelaine est ma dernière inspiration , la façon de travailler la matière, texturer marteler, lisser, étirer, gratter, estomper avec des gestes répétitifs ,le contraste entre le blanc immaculé de la porcelaine et le noir de l’enfumage en passant par le feu lors d’une cuisson rapide mais contrôlée pour éviter la casse d’une matière malmenée à l’extrême. Je cherche alors les limites que la matière voudra bien me fixer »

 

* La technique du raku est un procédé de cuisson :

Contrairement à une cuisson céramique classique qui comporte de lentes montées et descentes en température dans le four, une cuisson raku est courte. La pièce est rapidement montée à la température de maturation de l'émail (en général de 900 à 1050°C en 1h30 environ) et sortie directement du four. Le choc thermique induit des rétractions différentes de l'émail et de la terre: des craquelures apparaissent dans la glaçure. La pièce, plongée dans un récipient contenant des matières organiques, y subit une post réduction. L'absence d'oxygène modifie les couleurs de l'émail, les oxydes métalliques s'irisent, le carbone dégagé par la combustion des matières organiques pénètre les craquelures de l'émail et y dessine de subtils réseaux noirs.

 

2005

CÉRAMIQUES ET PEINTURES

2012

TRACES D'OCRE ET DE TERRE

2015

CARRÉ SIGNÉ AU DOS

2016

CARRÉ SIGNÉ AU DOS POUR LA PAIX

2018

JEU DE DAMES

2019

10 ANS CARRÉMENT SIGNÉ AU DOS... et plus encore !

10 ANS DE CONTRASTE... rouge ou blanc ?

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus