Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

BRISEMONTIER Alain

 

Alain Brisemontier a toujours privilégié l’amitié. Il est normal qu’aujourd’hui, ayant défendu toute sa vie les artistes, auteurs et musiciens de qualité, il pense encore… aux autres.

Les autres… c’est qui ? me direz-vous…

Eh bien, ce sont deux grands copains, deux paires de moustaches inséparables, Georges Brassens et René Fallet.

Alain Brisemontier, afin de nous éclairer avant les chansons de son spectacle « Brassens d’abord et des copains au bois d’mon cœur » nous conte avec force et pudeur les écrits imagés que René Fallet consacra au grand Georges.

Pour ceux qui ont gardé leurs disques vinyles et leurs saphirs, nombre d’entre eux doivent se souvenir des petits bijoux que l’on pouvait lire et relire au dos des pochettes du croque-notes.
Ils étaient tous du roi René. Ils retardaient l’écoute des douze petites nouvelles que l’on n’osait déflorer, et c’était un délice.

Voilà des chansons libres. Les chansons sont des oiseaux. Il leur faut maintenant une corde pour poser leurs pattes.

François Marsat en a quatre à sa contrebasse dont il joue remarquablement. Il ne manquait plus que Francis Jauvain qui est pour moi actuellement le plus grand joueur d’accordina.

Ces deux copains-musiciens près d’Alain, son chant et sa guitare, le tour est joué, les chansons aussi.

Gérard Pierron.

 

Plus d’infos : http://www.alainbrisemontier.com

 

2011

BRASSENS D'ABORD ET DES COPAINS AU BOIS D'MON CŒUR

 

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus